Quoi de plus naturel, pour un blog qui veut faire découvrir le bon goût de l’Italie, que de parler de l’aliment qui caractérise ce cher pays, j’ai nommé la pasta !

Oui, les pâtes sont sacrées en Italie…mais surtout sacrément bonnes car sacrément bien préparées. Si une chose me fait le plus grincer des dents et fait hurler mes amis transalpins, c’est le sort réservé aux pâtes en France : mal cuites, servies sans sauce ou avec la sauce à côté.

Bref, pour vous aider à les préparer, j’ai trouvé pour vous quelques références sur le net et des livres incontournables que je vous présenterai au fil des posts qui seront dédiés au sujet.

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un livre écrit par Alessia Serafini, jeune designer italienne vivant à Paris et qui a voulu rendre hommage aux traditions culinaires familiales par le biais d’un livre illustrant une semaine de recettes provenant de la région de Ferrare. Dans son ouvrage La main à la pâte, elle nous initie aussi au principe fondamental qui veut que les produits non utilisés le jour même serviront à la réalisation d’une autre recette de la semaine…

Ayant eu la chance de suivre un cours avec elle autour de la confection des tagliatelle, je vous propose de vous initier à la fabrication maison de ces pâtes incontournables.

Ingrédients : c’est simple, il faut compter 100g de farine par personne et par œuf.

Les étapes :

  1. Idéalement, placer la farine sur un plan de travail en formant un volcan (sinon, faire de même dans un saladier).
  2. Verser l’œuf dans le cratère et commencer en tournant à la fourchette
  3. Continuer à la main. Il faut compter environ 15 minutes de pétrissage, en écrasant la pâte avec la paume de la main. Si la pâte est trop sèche, il suffit de s’humidifier les mains légèrement, sinon, rajouter de la farine. La pâte doit être élastique mais ferme. Elle ne doit pas coller ni croûter à l’extérieur (si c’est le cas, il faut de nouveau la travailler).
  4. Vous pouvez stocker votre pâte en attendant de la façonner en la couvrant d’un film alimentaire et en la plaçant au frais.
  5. Pour étaler la pâte, vous avez deux options : à la main ou à la machine !
    • A la main : utiliser un grand rouleau. Il faut bien partir du centre et tourner la pâte de 15° environ. Il faut arriver à une épaisseur de 2 mm. L’avantage de la pâte étalée à la main est qu’elle sera plus irrégulière donc se laissera mieux enrober par la sauce.
    • A la machine : Il faut partir de l’espacement le plus large pour aller vers le plus fin du n°1 au n°6 (cela peut varier d’une machine à l’autre et selon les goûts). Passez donc la pâte légèrement aplatie un première fois, puis repliez-la en deux et repassez-la. Répéter l’action en diminuant progressivement jusqu’à arriver à l’épaisseur souhaitée (2 mm en moyenne)
  6. Une fois la pâte étalée, il faut légèrement la fariner et la faire sécher quelques minutes avant de la manipuler.
  7. Pour la couper, deux options encore :
    • A la main : enrouler la pâte sur elle-même et découper selon l’épaisseur souhaitée.
    • A la machine : passer la pâte et recueillir délicatement les tagliattelle.
  8. Etaler les pâtes, saupoudrez-les de farine puis formez des nids. Cela permet de les stocker et de les mettre à l’eau sans qu’elles se collent.
  9. La cuisson : dans un grand volume d’eau salée. Oubliez le minuteur, dès que les pâtes remontent à la surface, c’est qu’elles sont cuites !
  10. Les tagliatelle se servent avec un ragù, c’est à dire une sauce dite « bolognaise » en France. Pour la recette typique de Ferrare, à base de viande de porc, je vous renvoie vers le livre d’Alessia Serafini ! Vous pouvez aussi les servir avec une belle sauce tomate basilic…!

2016-11-28-07-36-56

2016-11-19-11-00-21-retouche

2016-11-19-11-00-26-retouche2016-11-19-11-48-15-retouche2016-11-19-12-16-56-retouche2016-11-19-12-06-retouche-352016-11-19-12-32-31-retouche2016-11-21-21-13-32